La Suisse élargit les restrictions d’entrée et le contrôle des frontières

La Suisse a maintenant renforcé ses restrictions de contrôle aux frontières et d’entrée alors qu’elle tente d’arrêter la propagation du coronavirus (COVID-19).

Les autorités suisses ont annoncé mercredi 18 mars qu’elles étendront les restrictions d’entrée à l’Espagne ainsi que l’arrêt du trafic aérien en provenance d’Italie, de France, d’Allemagne et d’Autriche. Tous ces pays sont considérés comme « à haut risque » du COVID-19.

La Suisse élargit les restrictions d’entrée et le contrôle des frontières

Les autorités suisses ont également annoncé qu’elles suspendraient la délivrance de tous les visas pour une période initiale de trois mois. Cette annonce a été faite un jour après que l’UE a décidé de fermer temporairement les frontières extérieures de l’espace Schengen. Les membres de la famille des citoyens suisses et des spécialistes du secteur de la santé, ou d’autres cas exceptionnels, sont exemptés de la suspension des visas.

Parmi les mesures prises par la Suisse pour protéger ses citoyens figure la vente rationnée d’analgésiques courants et de médicaments anti-fièvre, comme le paracétamol et l’ibuprofène. À partir de maintenant, pour les six prochains mois, tout le monde ne peut acheter un paquet par jour de ces médicaments. Le gouvernement suisse insiste sur le fait que cela n’est pas dû à une pénurie de médicaments, mais simplement pour empêcher les gens de stocker des stocks et d’acheter de la panique.

“C’est un message aux gens de ne pas trop acheter et est conçu pour réguler la situation”, a affirmé un porte-parole du gouvernement suisse. “Il n’y a aucune raison de paniquer acheter.”

La Suisse n’est que le dernier pays Schengen à restreindre l’entrée à ses collègues membres de l’espace Schengen. La Slovaquie, la République tchèque et Malte ont été les premiers membres de l’UE à introduire des contrôles aux frontières avec les pays de l’UE à haut risque. Alors qu’à partir du lundi 16 mars, l’Allemagne a également placé des frontières terrestres avec l’Autriche, la Suisse, la France, le Luxembourg et le Danemark, tandis que l’Autriche a interdit l’entrée aux citoyens italiens.

L’Europe est actuellement l’épicentre de la maladie du coronavirus (COVID-19), originaire de la région de Wuhan en Chine continentale. L’Italie a non seulement le plus grand nombre de cas signalés en Europe, mais elle a également le plus grand nombre de cas actuellement actifs dans le monde.

Au 19 mars, il y avait plus de 28 000 cas actifs de COVID-19 en Italie, sur 35 000 infections globales. En revanche, la Chine, qui a enregistré plus de 80 000 cas signalés, ne compte plus que 7 200 cas actifs.

Source: Schengenvisainfo